Voyage en Terre du Milieu

Première semaine à Auckland


Hello petit croissant au beurre!!

Tiens en parlant de ça, prends pas de croissant en Australie. Jamais.

Crokmou
Aujourd’hui cela fait trois semaines que je suis arrivée en Terre du Milieu. On s’y habitue plutôt vite et bien ! Comme on est là pour un an, on se promène un peu pépouze, donc on n’a pas fait tout ce qu’il y avait à faire ici, évidemment. Je vais donc te parler de ce que j’ai pu déjà voir, faire, goûter, tester et ce qui m’a marqué en ces premières semaines de découverte.

D’abord, y a des petits trucs qui te choquent quand t’es rarement sorti de France, et encore plus quand t’as jamais quitté l’Europe… Ici, les kebabs, c’est des sushis shop ! Y en a partout ! Et des Subway, des Burger King, des Esquires cafés, des glaces… La bouffe, à Auckland, ils adorent ça! Oui, je précise à Auckland car on nous a pas mal précisé que la ville n’était absolument pas représentative du reste du pays. D’ailleurs, on a croisé très peu de kiwis pure souche.

Tu trouves l’équivalent de nos épiceries arabes dans des Subway, épiceries qui sont d’ailleurs la plupart du temps asiatiques ou indiennes, population très très présente ici (en attestent les sushis shop à foison, mais vraiment, j’en ai jamais vu autant !).

Ils ont aussi des fast-foods appelés Tank, qui vendent des smoothies, jus, salade et wrap frais, fait devant ton minois. C’est bon, c’est frais, mais ça raque un peu.

premiere-semaine-a-auckland-16

D’ailleurs c’est très drôle, mais ils font une sorte de guerre au gluten ici. Même si le plat n’est pas végétarien, il est garantie “Gluten free”, j’ai même trouvé de la sauce soja sans gluten ! En règle générale, la bouffe qu’ils proposent ici est ou tout l’un, ou tout l’autre. Le moins est cher est en fast-food (et tu as le choix entre tous les burger, les sushis, les indiens…) ou tu peux acheter des trucs plus sains, pour plus cher. J’ai notamment testé quelques jus sympas, frais et légers, de marques qu’on n’a pas en France ou rarement.

Bon par contre l’alcool raque ici. Ils ont des magasins spéciaux pour, les Liquor stores, et si tu crois que tu peux avoir ton pack de 15 Heineken pas cher, tu oublies tout de suite. Ici, la Heineken c’est de la bière qui vient de loin, donc elle fait partie des plus chers ! Le tabac aussi coûte très cher, donc à part pour les fast-food, la Nouvelle-Zélande veut faire du bien à ta santé, plus qu’à ton porte-monnaie en tout cas !

premiere-semaine-a-auckland-14

L’autre côté qui m’a très agréablement surprise est au niveau des fringues. La mode est très anglaise ici, donc beaucoup de tissus fluides, de short, de top… Des fringues où t’es à l’aise en fait ! Bon je suis très rarement fan des motifs, mais c’est tellement confortable que tu passes vite outre tes exigences !

Et j’en arrive à un point que j’évoque souvent depuis qu’on est arrivés, l’étroitesse d’esprit en France. Depuis qu’on est arrivés, il fait chaud… Et malgré mon gras au boul’ et ma peau blanche qui brille au soleil, j’ai fait péter le short. Court, le short. Et en France, on m’aurait déjà traité de salope, interpellé verbalement ou ne serait-ce que du regard, sorti des réflexions plus intelligentes et fines les unes que les autres… et ici tout le monde s’en fout, personne ne te regarde ou du moins tu ne te sens pas jugée ! J’ai vu des filles « pires que moi » qui étaient très belles parce qu’elles s’assumaient, parce que qu’est-ce qu’on est bien dans des fringues qui nous plaisent à nous sans se soucier des autres…Les filles d’ici sont très belles, habillées en jean, en mini short, en t-shirt ou en débardeur transparent, peut importe la taille, blanches ou pas… Et je ne peux pas m’empêcher de penser qu’en France, on ne s’habille pas pour nous, mais pour les autres, que c’est triste et que ça joue beaucoup sur nos humeurs et notre moral… Si je me sens à poil, c’est parce que mon short remonte trop haut quand je marche, pas pour le regard des autres ! Après, peut-être qu’ils disent quelque chose sur mon passage, je n’en sais rien si c’est des Jap’ ou des Indiens, je ne les comprends pas. Mais tu t’en fous. Et c’est apaisant de ne pas avoir peur de comment les autres vont nous voir… La France compte pas mal d’influences internationales mais malheureusement pas celle-ci. Et à choisir entre se sentir bien et le twerk, bah ça serait judicieux de revoir ses priorités.

Oscars-2

Mais passons donc au vif du sujet.
Lorsqu’on est arrivés, après avoir posé nos affaires à l’auberge de jeunesse, le Freeman, on est allés traîner nos carcasses encore endormies par le vol pour fêter notre arrivée. Nous avons donc trouvé un bar pas trop loin (il faut savoir qu’Auckland est construit sur des volcans, donc c’est un peu pentu…). Le bar, l’Empire Hôtel, est vachement cool, gros choix de bières, une façade façon vieille banque et une cour intérieure avec vue sur la Sky Tour (que je prends tellement en photo que l’Ours a peur qu’on revienne avec que des photos de ça..).

Le lendemain on est plus entrés dans le centre de la ville, là où il y a les buildings. Le contraste est assez saisissant puisque d’une rue à l’autre tu peux passer d’une espèce de zup au quartier des affaires. La rue principale est Queenstreet, où tu peux trouver foule de magasins plus ou moins chers, de Dior à des boutiques plus dans mes moyens. Et masse de coins où manger, toujours. La rue est toujours très vivante, même le dimanche car tout reste ouvert, avec plein de bars cachés dans les rues adjacentes qui débouchent sur les quais.

Il faut savoir que même si tu peux tremper tes pieds dans l’eau à Auckland, il n’y a pas de plages au centre-ville. Il faut bouger sur les îles environnantes ou carrément prendre un moyen de transport pour te déplacer plus loin.

Cependant, les quais sont très beaux, avec une flopée de bars tous alignés et plus sympas les uns que les autres. Notre choix s’est porté sur l’un d’eux en particulier, tout cosy et classe. J’ai également craqué pour “une” glace dans une boutique trop mignonne, où tu te rends compte que les Néo-Zélandais se foutent pas de toi niveau portion… Pour deux boules de glaces différentes (Menthe et fraise), il m’en a mis deux de chaque.

J’ai cru que j’allais mourir de diabète fulgurant.

Glace

Le soir de nos 6 mois, on a voulu se la jouer un peu riche en mangeant dans un resto’ de fruits de mer. Sauf que les fruits de mer, on a vite fait une croix dessus en fait. Du coup soupe de poisson (un pot pour deux, on a cru que c’était des pinces.. Oui, on est nuls.) et burger au poisson pour moi ! C’est clair que c’est bon, mais pour 83$ avec deux conso’, ça peut !

premiere-semaine-a-auckland-15

Ce jour-là on est aussi allé à l’aquarium, où tu peux prendre une navette, discrète et gratuite. Et t’as envie de dire heureusement, puisque comme des bleus on a pris nos billets sur place et qu’on s’en est tirés pour 40$ chacun… La prochaine fois, on prendra sur internet…

car requin

L’aquarium est assez petit mais classe, tu passes dans un tunnel avec des requins au-dessus de toi, le flip, un peu.

Et enfin on a fait le Mont Éden, le plus haut volcan de la ville, où tu peux voir très très loin ! Heureusement on l’a fait un jour dégagé. Le bus coûte 4$ pour s’y rendre, mais tu peux facilement revenir à pied jusqu’au centre-ville en ¾ d’heure.

premiere-semaine-a-auckland-17

Voilà pour le côté touriste, un petit point pour les trucs à faire quand tu arrives :

  • La poste pour demander ton IRD, dans le cas où tu veux travailler (attention si tu n’as pas le permis, il faut appeler un numéro spécial ou trouver un emploi qui t’en donne un). Sans IRD, on te prélève jusqu’à 46% de ton salaire lorsque tu trouves un emploi, donc mieux vaut en avoir un !
  • La banque pour ouvrir ton compte, surtout si tu es taxé dès que tu prélèves ou payes avec ta carte bancaire française. Il suffit de ton passeport, de l’adresse où tu résides au moment où tu fais la transaction (l’adresse de ton backpack par exemple) avec justificatif de domicile, ils te renvoient un papier à cet endroit et tu as rendez-vous pour ouvrir ton compte.

Pour le travail, pas mal d’offres dans la restauration et les bars à Auckland même, et aux alentours beaucoup de “picking”, les vendanges et cueillettes en gros, de kiwis, pommes…

Voilà pour ces premières semaines bien chargées !

N’oublie pas ma page facebook et partage tes expériences !

Du pain et du beurre, parce qu’il y en a pas pour de vrai ici…


2 commentaires sur Première semaine à Auckland

  1. Cannelle

    Bonsoir,

    Petite question vous vosu êtes logés comment pendant tout votre séjour? Je compte rester un mois ou deux sur Auckland et je ne sais pas si je dois trouver une colocation ou rester dans un backpack.
    Et si vous avez une bonne adresse d’une auberge sur Auclkand je suis preneuse 😉

    Merci !

    • Trouve une colloc’! Les prix des auberges sont vraiment abusés, ou alors si tu es fêtarde et que tu as pas besoin de beaucoup de sommeil, il y a une auberge dans une rue perpendiculaire à Queen Street, en face de l’ASB (une banque jaune)… Désolée je me rappelle pas le nom mais on avait un copain qui y était, c’est très très très vivant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *