Voyage en Terre du Milieu

Cape Reinga, le nord du nord


Hello petit fifou du slip !

Dans l’article précédent je t’avais parlé du nord nord et j’avais vaguement abordé le sujet du nord du nord du nord, Cape Reinga ! Cet endroit lourd de significations pour les Kiwis est impressionnant par sa beauté et l’atmosphère qui s’en dégage… Et comme, bien sûr, j’ai fait une tonne et demie de photos, ça valait le coup que je fasse un article spécial pour te parler de cet endroit particulier, le bout du monde pour les Maoris…

Un week-end où le temps fut clément (komenjparltrobientavu), l’Ours et moi sommes partis à l’aventure… En bus touristique ! Pour 50$, tu pars à 8h45/9h de Kerikeri et tu reviens vers 17h, avec déjeuner inclus, mais j’en parlerai plus tard… Donc autant dire que tu cours toute la journée, un peu !

Parce que c’est qu’il y en a des choses à voir, et surtout, c’est qu’il y en a de la route à faire !

Notre premier arrêt se fait à Pukenui, bled où typiquement,  y a rien. Mais rien du tout. A part à super camping où la vue, c’est ça :

Donc bon, si tu as déjà une voiture et que tu as fait le bon plein de courses, je te conseille d’y rester un peu !

On continue notre route ponctuée de quelques arrêts à divers points de vue, de grandes plaines à une plage paumée, et le conducteur ne cesse de parler d’avocats… Il fait même une halte pour qu’on puisse en acheter 5 à 2$! Finalement, on arrive à Cape Reinga, et on n’est pas déçu…

 

Il faut savoir qu’à ce point géographique se rencontrent la mer Tasmane et l’océan Pacifique… Et vu l’idée qu’on a pu s’en faire de loin, vaut mieux pas y tenter la brasse…

 

cape-reinga

 

 

Les Maoris, très portés sur les symboles, les divinités et tout et tout, y ont associé une très belle légende d’ailleurs. Pour eux, cette rencontre est celle de deux amoureux qui se retrouvent… On peut lire tout un tas d’explications du même genre sur des panneaux, dispersés un peu partout.

 

meeting-point

Bon… C’est en anglais ou maori…

 

On apprend notamment que dans la mythologie, c’est à cet endroit que viennent les âmes des morts. Une partie est donc interdite au public.

Mais bien sûr, une des choses les plus remarquables de Cape Reinga, c’est bien le phare et son fameux panneau des distances !

Comme certains ont plus traîné que d’autres, on était un peu à la bourre pour le planning, ce qui fait qu’on a dû manger en 10 minutes dans un resto’ routier… Seul petit hic de la journée.

Après la bouffe, afin de bien digérer le repas avalé sans mâcher ou presque, on est allés se faire une petite frayeur en descendant les pistes de sables… Le Sandsurf !
sandsurf

 

On sort les planches du bus, on prend son courage à deux mains et on gravit la pente sableuse… Et si tu arrives à pas décéder avant d’arriver en haut, tu redescends à la méthode pingouins des sables, sur le ventre et à toute vitesse ! Mais pense bien à relever la tête avant l’arrivée, sinon tu vas manger ta planche… C’est vachement drôle, vachement éprouvant et ça aide bien à digérer !

Après ça, on a eu le temps de nous remettre de nos émotions en prenant la route du retour… Enfin, la route…

Il faut savoir que dans le Far North, il y a une plage, qui porte le nom assez évocateur de 99 Miles Beach. En vrai elle en fait pas autant, mais quand même, c’est pas de la petite plage ! Et le sable est tellement dur qu’on peut rouler dessus! C’est d’ailleurs un moyen beaucoup plus rapide que les routes sinueuses et en pentes !

Donc voilà, après quelque temps sur la plage à croiser un mec tout nu, des pêcheurs et avoir manqué de s’embourber… S’ensabler même, nous voilà de retour, bien crevés, mais contents.

Si toi aussi tu veux tenter l’aventure, notre bus faisait partie du Sand Safari, mais il y en a plein d’autres, donc à toi de faire ton choix ! Quand on n’a pas de voiture et/ou qu’on a la flemme de se faire un itinéraire, c’est un bon compromis !

Pour l’heure, on a enfin bougé de Kaitaia où on était depuis deux mois, on s’est achetés une voiture (que j’ai appelé Gandalf) (parce qu’elle est grise) (du coup on est pauvres) et on est actuellement en wwoofing quelques jours à Kerikeri en attendant de trouver du taff et de descendre petit à petit… Winter is coming.

Je te donne donc rendez-vous bientôt et t’invite comme toujours à rejoindre la page Facebook pour être tenu(e) au courant de mon actualité !

Des bisous et du tricot.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *