Tests

La liste de mes envies


Après une heure à regarder ma page blanche, je ne sais toujours pas comment je vais commencer cet article. Les mots me manquent, ils m’ont toujours manqué. Lorsque je devais m’exprimer avec le coeur, lorsque, bouleversée j’essayais vainement de sortir une phrase, un mot, un simple son… Alors je vais vous raconter tout depuis le début et la suite viendra sûrement…

Tout a commencé ce mercredi 11 décembre à 20h lorsque je suis arrivée hors d’haleine devant le théâtre le Ciné XIII (vive Montmartre et ses marches sans fin…). N’étant pas en avance (pourquoi changer ses habitudes?) je me précipite dans la salle noire remplie de sièges et de fauteuils en cuir fort confortables. La lumière est tamisée et les gens autour de moi papotent à voix basse de peur de briser cette ambiance cosy dans laquelle on se sent merveilleusement bien. Je pense d’ailleurs que les fauteuils ont été envoûtés parce qu’une fois assis on ne veut plus s’en décoller.

Puis tout d’un coup il fait noir, un écran s’allume, un livre s’ouvre et l’histoire prend forme…
Étonnée dans un premier temps je me suis laissée subjuguer dès les premières paroles et j’ai bu chaque mot de la pièce de théâtre comme si je risquais de me noyer en arrêtant d’écouter.

« La liste de mes envies » raconte l’histoire de Jocelyne, mère de famille modeste qui travaille en tant que mercière à Arras et qui voit son destin basculer après avoir gagné à la loterie.

Je pense que vous ne devez savoir que cela car la découverte des personnages joués pas Mikaël Chirinian est juste éblouissante. Pour ma part c’est la première fois que je rencontre cet artiste absolument incroyable qui m’a permis de vivre la pièce bien plus que je ne l’aurais imaginé.
Son jeu d’acteur est magnifique, il est drôle, fragile, poétique et pourtant si fort. Toutes ces caractéristiques réunies dans un seul corps c’est juste époustouflant. La pièce est magnifiquement bien écrite, les personnages sont tous intrigants et très intéressants.

La fin de la pièce est à couper le souffle. C’est simple, pendant plusieurs minutes je n’étais plus moi, je ne faisais plus partie de ce corps qui est censé m’appartenir, je n’avais d’yeux que pour cette femme et cet homme sur scène, ils m’ont tout deux ému à leur manière et c’est le cœur tambourinant comme une machine à laver branchée sur “essorer” que j’ai applaudi la fin de la représentation. Au son des acclamations des spectateurs je me suis rendu compte que j’étais resté plusieurs minutes la bouche entrouverte et les yeux secs ne n’avoir pas cligné.

Une fois debout mes jambes m’ont semblé trembler et c’est là que toute la tension est descendue et j’ai pleuré comme une madeleine. Ce fut une représentation très touchante, pleine de poésie et de sentiments mais également pleine de questions…

Merci à Lou Madouni de m’avoir fait découvrir cette pièce qui m’a émue et fortement touchée.

Une question reste : « Et vous ? Que feriez-vous si vous aviez gagné le gros lot ? »
Personnellement je n’arrive déjà pas à fournir une liste de cadeaux de Noël alors une liste de gagnante de loto…

Représentation jusqu’au 11 janvier 2014

Auteur : Grégoire Delacourt
Artiste : Mikaël Chirinian
Metteur en scène : Anne Bouvier

Vous pouvez également retrouver le livre « La liste de mes envies » sur la Fnac à 15,20 €


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *